Mentions Légales

Un pôle de psychiatrie rénové à l’hôpital
Corentin-Celton

L’AP-HP a inauguré le 4 octobre 2016 les nouveaux locaux de psychiatrie à l’hôpital Corentin-Celton, en présence de Martin Hirsch, Directeur général de l’AP-HP, du Pr Noël Garabédian, Président de la Commission médicale d’établissement, d’Anne Costa, directrice du groupe hospitalier Paris Ouest, et du Pr Frédéric Limosin, chef du pôle psychiatrie de
l’hôpital Corentin-Celton AP-HP.

slider-nouveaux-locaux-ccl-300x300

Cette inauguration est l’aboutissement d’une importante opération de relocalisation et modernisation, engagée il y a un an pour offrir de meilleures conditions d’accueil aux patients souffrant de troubles psychiatriques et des conditions de travail optimales aux professionnels de santé.

5,2M€ ont été investis par l’AP-HP pour ces travaux.

Le bâtiment de 6000 m2 regroupe une grande partie du pôle psychiatrie et addictologie des hôpitaux universitaires Paris Ouest (Hôpitaux Georges-Pompidou, Corentin-Celton et Vaugirard), acteur important de l’offre de soins psychiatriques sur le territoire.

Il dispose de 79 lits et 41 places :

  • 3 unités d’hospitalisation complète de secteur
  • 2 unités d’hospitalisation complète non sectorisées, spécialisées en psychiatrie du sujet âgé
    et addictologie
  • 3 hôpitaux de jour (Addictologie, schizophrénie et troubles graves de la personnalité de type
    états limites)
  • 1 centre d’accueil thérapeutique à temps partiel et une unité de soins externes.

La filière de prise en charge en addictologie, labellisée niveau 3 par l’ARS propose désormais 10 lits et 10 places en hôpital de jour. La capacité d’hospitalisation en psychiatrie du sujet âgé est de 20 lits, avec une filière complète de prise en charge et la labellisation par l’ARS Ile-de-France du 1er Centre Ressource Régional en France. La prise en charge de ces patients repose sur une étroite collaboration entre psychiatres, gériatres, médecins généralistes, psychologues, neuropsychologues, infirmiers et intervenants sociaux. Elle doit tenir compte des pathologies somatiques associées, des altérations cognitives liées à l’âge, des interactions médicamenteuses et du contexte de vie du patient.

Une équipe mobile intersectorielle (EMPSA 92 Sud) a également été créée en lien étroit avec les acteurs du territoire (Erasme, Paul Guiraud, EHPAD, CMP).

Enfin, des travaux d’humanisation ont été réalisés dans les unités d’hospitalisation complète de secteur et les hôpitaux de jour du groupe hospitalier ont été regroupés à Corentin-Celton, avec au total 41 places et trois programmes de soins (addictologie, schizophrénie et états limites)