Cultes

Cultes

L’hôpital garantit aux patients la libre pratique de leur culte et la manifestation de leurs convictions religieuses par dérogation au principe de la laïcité.

Ce droit connait cependant des limites inhérentes au bon fonctionnement du service public. Ainsi, il convient de veiller à ce que l’expression des convictions religieuses ne porte pas atteinte à la qualité des soins et aux règles d’hygiène.

(article R. 1112-46 CSP)

Cette liberté est inscrite dans l’article 8 de la Charte de la personne hospitalisée : « L’établissement de santé doit respecter les croyances et convictions des personnes accueillies. Dans les établissements de santé publics, toute personne doit pouvoir être mise en mesure de participer à l’exercice de son culte (recueillement, présence d’un ministre du culte de sa religion). »

Les patients sont donc libres d’exprimer leurs croyances religieuses. Cependant ils doivent tenir compte du fait que l’hôpital est un service public soumis au principe de laïcité : l’expression des croyances doit rester dans le cadre de la sphère privée et ne pas porter atteinte à la tranquillité de ses voisins et au bon fonctionnement du service.

Pour en savoir plus téléchargez
la Charte de la laïcité dans les services publics

Dans nos hôpitaux, votre liberté de culte est respectée. Vous pouvez, si vous le désirez, prendre contact avec le représentant du culte de votre choix, personnellement, ou en demandant au personnel du service.

L’oratoire «Notre Dame de l’Espérance», situé au rez-de-jardin du bâtiment Berthaux est ouvert 24h/24. Vous y trouverez des renseignements concernant les représentants des différents cultes présents à l’hôpital Corentin-Celton et les moyens de les rencontrer.